Comment entretenir et retrouver la gourmandise ?


 

 

Le 29 Novembre dernier, nous étions présents à la conférence organisée au sein du Centre Gérontologique Départemental des Bouches du Rhône : « VIEUX GOURMAND ET ALORS… »

Mylène Rimmele Redon, diététicienne et partenaire de l’Institut Culinaire du XXIème Siècle intervenait sur le thème  » La gourmandise est-elle un vilain défaut? ».

Forte de son expérience et de manière décomplexée, elle a décliné les idées reçues en confirmant que l’on pouvait rester gourmand quelque soit son âge…en suivant quelques conseils :

– Maintenir une fenêtre alimentaire la plus largement ouverte car dans la plupart des cas, aucune exclusion n’est nécessaire.

– Soigner l’état bucco-dentaire des personnes concernées.

– Signaler rapidement toute altération du gout ou de l’odorat

– Jouer sur l’aspect visuel des plats, la présentation est essentielle. Nous mangeons aussi avec les yeux !

– Stimuler les papilles gustatives en utilisant des épices ou des aromates, des produits aux gouts marqués (viandes ou poissons fumés) ou en variant les recettes  et proposant des plats du maghreb, créole, indiens.. Beaucoup de personnes découvrant ces nouvelles saveurs à un âge avancé vivent une véritable révélation et retrouvent le plaisir de manger. Il n’y a pas d’âge pour innover.

– Faire appel aux souvenirs et gouts de l’enfance, aux recettes familiales que l’on a pu délaisser en adaptant la texture si nécessaire… même si ces plats ne sont plus à la « mode » c’est un véritable bonheur de retrouver les recettes et les saveurs d’autrefois..

– Miser sur la qualité des produits, les légumes et fruits n’avaient pas le même gout il y a 40 ans… il faut cuisiner des produits locaux et/ou bio afin de retrouver les gouts d’antant pour les palais d’aujourd’hui.

La conclusion de cette intervention éclairante : « La Gastronomie est l’art d’utiliser la nourriture pour donner du bonheur » alors allons-y….